RÉSIDENCE D’ÉCRITURE 2013

Publié le 11 mars 2013

EXTRAITS – Construire le canevas d’un chapitre

Construire le canevas d’un chapitre

1. Identifier l’élément à traiter : Sam annonce à Colin qu’il doit se rendre en Italie.

2. Personnages :

a. Colin Francoeur, 26 ans, homme de confiance de Sam

i. Objectif : s’imposer comme digne successeur de Sam

ii. Caractéristiques : Loyal ; reconnaissant envers Sam (sentiment de lui en devoir une) ; sa tête et son allure font qu’on le craint ; son odeur forte dérange ; ambitieux ; organisé ; responsable.

b. Sam Agostino, 66 ans, homme d’affaires et escroc

i. Objectif : neutraliser quiconque s’oppose à son projet ou à l’expansion de ses affaires.

ii. Caractéristiques : Entier ; aime son fils, mais est déçu par lui ; ne peut rien refuser à sa femme qu’il adore ; ce qui ne l’empêche pas d’avoir des aventures nombreuses ; riche, il se méfie de l’ostentation ; autorité naturelle ; il aime contrôler son monde.

3. Actions (Ils font quoi ?)

a. COLIN: écoute Sam avec attention / Examine des papiers / Retient des commentaires / Tente de se tenir à distance raisonnable de Sam pour que son odeur ne l’incommode pas.

b. SAM: regarde par la fenêtre d’un air soucieux ou las / Manipule une lettre / Déplace la photo de Pietro, regarde avec attendrissement celle d’Angelina / Ferme le store.

4. Comment agissent les personnages ?

a. COLIN : Contenu, modéré, attend les ordres qu’il aura à exécuter sans discuter. N’en pense pas moins…

b. SAM : Fracassant, habitué à se faire obéir, ne fait pas dans la dentelle, décide et s’attend à ce qu’on passe immédiatement à l’action.

5. Où et quand ?

a. L’action se déroule dans le bureau de Sam.

b. À 11h, un mardi matin.

6. Structure du roman :

a. Où cette scène se situe-t-elle dans le roman ?

i. C’est une des scènes initiales.

b. Quelles situations indispensables à ce conflit ont déjà eu lieu ?

i. A cause d’un ennui de santé, Sam a commencé à penser à sa succession.

ii. Son fils Luigi (illégitime, élevé en Italie) a appris son existence. Il a communiqué avec Sam et veut le rencontrer.

iii. La mère de Luigi vient d’écrire à Sam pour lui apprendre que Luigi est mort. Elle soupçonne Sam d’avoir fait assassiner Luigi pour se débarrasser de lui.

iv. Les questions de filiation touchent énormément Colin, qu’on a séparé de sa sœur quand il n’avait que 6 ans, et qui la cherche depuis.

c. Comment seront évoquées les conséquences de cette situation ?

i. Colin doit aller enquêter en Italie

ii. Il découvrira que Pietro et Max y sont aussi allés

iii. Que Luigi enquêtait sur Sam (et non la mafia), car il cherchait à en savoir plus sur son père avant de le rencontrer.

iv. Que Pietro n’est vraiment pas digne de confiance

7. Dresser le plan de la scène.

Dans l’avion du retour, Colin revoit les événements récents. Sa voisine remue, cesse de ronfler, change de position, se rendort. Sa tête penche, va bientôt s’appuyer sur l’épaule de Colin.

Colin réfléchit : Sam savait sûrement ce qu’il faisait en l’expédiant en Italie. Mais pourquoi a-t-il fait cela ? Il revoit les événements pour tâcher de comprendre.

(FB: flashback) Colin aperçoit Sam à la fenêtre. Impression qu’il est soucieux, manipule document. Déteste le voir à cette fenêtre : cible facile (menace mafieuse).

(FB) Sam baisse le store. Lit une lettre froissée. Soupire: « Les enfants ! Tu penses qu’ils seront la lumière de ta vie. Et ce n’est que souci après souci. »

(FB) Colin, s’inquiétant d’avoir à ramasser les dégâts : « Pietro a encore fait des siennes ? »

(FB) Sam remonte le store : « Et puis merde ! On va pas se priver de la lumière du jour, pas vrai? C’est pas la mafia qui enquête sur nous. C’est pas non plus une OPA, on n’est pas assez importants pour ça.» Sam regarde avec attendrissement photo d’Angelina et déplace celle de Pietro. Le téléphone sonne. Sam ne répond pas. « Allons faire quelques pas dehors. »

(FB) Colin, en garde du corps, a des yeux tout le tour de la tête. Il est tendu, mais s’efforce de ne pas le laisser paraître. Ils doivent avoir l’air d’un homme et de son fils qui prennent l’air.

(FB) Dans le parc, des enfants jouent au ballon en criant ou s’élancent sur les balançoires. Sam les regarde avec amusement. « C’était le bon temps, quand on n’avait à se battre que pour une balançoire ou pour un ballon. » Sam indique un banc. Il sort la lettre de sa poche, la tend à Colin : « J’avais un fils en Italie. Il vient de mourir. »

(FB) Colin lit la lettre dans laquelle la mère de Luigi affirme que leur fils a été assassiné. Qu’elle ne peut pas croire qu’il ait fait ça ! Il aurait pu le dire simplement, s’il n’avait pas voulu voir Luigi.

(FB) Sam explique que Luigi lui avait écrit récemment. Il voulait le rencontrer, connaître son père. Sam avait accepté. Il espérait former Luigi, un avocat qui avait une tête sur les épaules. (Allusion à Pietro). Il aurait pu lui succéder. Luigi devait arriver dans une semaine. Au lieu de quoi il est mort. Je veux en avoir le cœur net. Savoir pourquoi. Je t’ai pris un billet d’avion. Ton vol est à 16h45. Tu as juste le temps de prendre ta valise et ton passeport.

(FB) Déçu que Sam ne voie en lui qu’un homme de confiance. Voudrait qu’il pense à lui pour succession. Sam traite Colin en employé.

(FB) Sam a un malaise. Colin appelle ambulance. Sam : « On va prévenir Angelina. Vas-y ! Pars en Italie et dis-moi. »

Dans l’avion du retour, Colin reste troublé par ce qu’il a découvert en Italie.

Catégories

Archives